Expression des élus

Retrouvez chaque mois sur cette page l'espace d'expression réservé à vos élus Lommois.

Partager sur :

Google+

« Socialistes, écologistes et citoyens »

Dans la lignée de la démarche participative sur la création d’un grand parc à la place du marché actuel, nous allons engager prochainement une consultation des Lommoises et des Lommois sur la réalisation d’une fabrique citoyenne des Transitions.

Ce tiers-lieu sera un espace de partage, de rencontres et d’échanges de biens & de services entre particuliers, qui permettra de retrouver ou de conforter des valeurs de convivialité, d’entraide et de solidarité. Il se voudra un espace de lien social entre citoyens, entre voisins, entre les différentes générations. 

Dans cette fabrique, chacun fait pour les autres ce qu’il sait faire selon ses savoirs et savoir-faire et disponibilités. Quand une personne rend un service, elle reçoit du bénéficiaire une contrepartie en temps qu’elle pourra utiliser plus tard pour demander à d’autres un coup de main, sans que l’argent n’entre en jeu. C’est l’heure qui sert d’unité de compte. 

L’offre de services peut être très diversifiée : réparation, transport, déménagement, cours d’informatique, cuisine, musique, cours de langues, photo/vidéo, mais aussi garde d’enfants ou services d’entretien (ménage, bricolage, jardinage) ou encore des travaux divers d’artisanat. Cette démarche pourrait aussi favoriser l’éco-comportement au travers d’autres services : covoiturage, prêt d’outils, etc. 

Mais le rôle de ce tiers-lieu sera aussi de fédérer les associations locales, les habitants ou leurs collectifs, et les initiatives entrepreneuriales qui œuvrent en faveur de la transition écologique. Ce projet mettra également en réseau les lieux de « transitions » à l’échelle du territoire lommois.

L’innovation et la transition, cela passe aussi par l’adaptation de notre ville au changement climatique, pour en limiter l’intensité et les effets. Depuis 2014, le programme Lomme en TransitionS vise à « re-naturer » la ville en favorisant la biodiversité. Ce travail se poursuit avec le développement de la « trame verte et bleue », des rives de haute Deûle jusqu’au parc urbain, la création d’espaces verts et espaces nourriciers (jardins en pied d’immeubles, potagers de proximité, vergers), la végétalisation des cours d’école…

Saluons à ce titre le travail du service Espaces verts de la Ville, qui gère et entretient de manière écologique 32 hectares, sans compter le parc urbain qui représente à lui seul 30 hectares. 

Par une approche plus respectueuse de l’environnement, nos agents municipaux appliquent la gestion différenciée. C’est une façon de gérer les espaces verts qui consiste à ne pas appliquer à tous les espaces la même intensité d’entretien, ni la même nature de soins en fonction de leur utilisation, leur situation géographique et leur patrimoine naturel. Ceci permet de favoriser la biodiversité et de diminuer les pollutions dues aux pesticides.

Dès 2011, la Ville a modifié ses pratiques d’entretien des espaces verts en réduisant de moitié l’utilisation des produits phytosanitaires et en 2015, notre commune signait la charte d’entretien des espaces publics pour la préservation de la ressource en eau et des milieux aquatiques, vers le zéro phyto sanitaire. La végétalisation des allées en schiste des cimetières illustre très bien cette action.

La gestion différenciée permet de mettre en place un mode d’entretien des massifs végétaux qui favorise la préservation des ressources naturelles, humaines et financières. 

La nature de proximité est désormais reconnue comme un élément essentiel d’amélioration de la qualité de vie en ville. Les parcs et jardins sont des lieux de vie et de lien social privilégiés qui doivent vous permettre de mieux vivre, tout en maintenant une diversité floristique et faunistique. 

L’intégration de la nature dans la ville répond à des fonctions multiples qui ont des répercussions directes et favorables sur la santé et le bien-être. Elle permet d’améliorer le microclimat urbain : à I’heure du réchauffement climatique, la présence du végétal régule le climat des villes par une humidification de I’air et une réduction des effets d’îlot de chaleur urbaine. 

La nature en ville réduit également la pollution et participe à l’épuration de l’air : les plantes, par le cycle biologique, assainissent I’air en recyclant le dioxyde de carbone ; elles fixent également les poussières, métaux lourds diminuant les facteurs allergènes et les maladies respiratoires. Les fleurs, par leur parfum, participent également à réduire les nuisances olfactives. 

Ensemble, participons à Ia préservation de la biodiversité dans notre cité.

Alain GRILLET
agrillet@mairie-lomme.fr
Socialistes, écologistes et citoyens

« Groupe des élus écologistes »

L'examen du projet de Loi Climat a débuté à l'Assemblée Nationale. Les propositions ambitieuses de la Convention Citoyenne pour le Climat n'ont malheureusement pas été pleinement reprises dans ce projet de loi. C'est pourquoi nous avons été nombreux à participer à la Marche pour une vraie Loi Climat.                                                                                                                Le dérèglement climatique est l'affaire du siècle. Les solutions existent, les citoyen.ne.s les attendent et souhaitent y participer. La loi doit donner aux collectivités les moyens d'agir face à l'urgence climatique. 

Notre collectivité doit s’en donner les moyens, notamment sur la rénovation énergétique des bâtiments, rénover plutôt que construire, soutenir et accroître les mobilités douces, développer des ilots de fraîcheur. Notre groupe sera présent et force de propositions pour avancer en ce sens. 

Le groupe des élu-e-s écologistes Lomme Verte

« Faire respirer Lomme »

La tribune n'ayant pas été transmise dans les délais impartis, nous ne sommes pas en mesure de la publier. 

« Groupe des élus communistes, républicains et citoyens »

8 Mars, journée internationale des droits des femmes.

Il y a encore beaucoup trop d’inégalités entre hommes et femmes. Imposons à nos gouvernements de débloquer les moyens financiers pour aider les associations qui viennent en aide aux femmes, pour l’égalité des salaires (actuellement 26% de moins que les hommes), pour le durcissement des lois contre les violences sexuelles et/ou sexistes et la revalorisation des métiers féminisés.

Partout dans le monde, beaucoup trop de femmes souffrent encore d’inégalités, de violences et de préjugés sexistes.

Retrouvez-nous sur facebook.com/lille.pcf.fr/
Valéria Grasseli, Philippe Lemière, Michel Vanhée
Groupe des élus communistes, républicains et citoyens

« Union rassemblement National et Indépendants »

La tribune n'ayant pas été transmise dans les délais impartis, nous ne sommes pas en mesure de la publier. 

----- ----- -----

Tribunes publiées sous la responsabilité de leurs auteurs. 


Lire aussi

Permanence des élus dans votre quartier

Les permanences des adjoints reprennent du service et se déroulent au cœur du territoire lommois. Désormais, un élu adjoint s’occupe spécifiquemen...

Voir
Séances du Conseil

Le Conseil Communal se réunit au moins une fois par trimestre. Les séances du Conseil sont publiques.

Voir
Vos élus

L'installation du Conseil Communal a eu lieu le dimanche 5 juillet 2020. Retrouvez ici les noms et délégations de vos élus Lommois.

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer