Solidarité > Objectif emploi

La reprise d’une activité professionnelle peut s’avérer complexe et son chemin difficile. situation sociale compliquée, longue maladie, peu ou pas de diplôme, déclaration soudaine d’un handicap… ce genre de situation peut survenir a n’importe quel moment de la vie et dans ce cas, un coup de pouce est souvent le bienvenu !

Partager sur :

Google+

Face à ces situations sociales complexes, tout un réseau d’entraide est mis en œuvre, à travers un schéma d’insertion sociale et professionnel, pour que ces publics en difficultés renouent avec l’emploi. A Lomme, il s’agit notamment de la mobilisation des acteurs professionnels du C.C.A.S. (Centre Communal d’Action Sociale), des centres d’insertion de proximité ou encore des Maisons de l’emploi et le Département du Nord. La rédaction est partie à la rencontre d’acteurs qui ont vécu une réinsertion sociale et professionnelle, ou qui accompagnent ces personnes au quotidien dans l’accès à l’emploi.

Blanchisserie solidaire

10h, place Denis Cordonnier. Zhasmine coud sous le regard bienveillant de Véronique, encadrante au sein de la blanchisserie solidaire du Centre d’Insertion des Bois-Blancs (C.I.B.B.). Anciennement auto-entrepreneuse en confection, cette dernière transmet ses compétences et accompagne quotidiennement quatre personnes recrutées dans cet « Atelier Chantier d’Insertion » proposant des contrats de 24h/semaine. Ce temps de travail, volontairement réduit, laisse place à l’accompagnement et à la formation. En effet, ces postes permettent durant 24 mois maximum à des personnes isolées, en rupture sociale et professionnelle d’être accompagnées dans la construction de leur projet professionnel… tout en ayant l’assurance d’un emploi et donc d’un salaire. Ces personnes sont encadrées par le C.I.B.B. sur tous les volets de la réinsertion par l’emploi : la prise de poste, le respect des consignes, la gestion d’un contrat… ou plus largement l’aboutissement d’un projet de vie.

En poste depuis le 23 septembre à la blanchisserie, Zhasmine prend son travail à cœur. A ses côtés, Zaréma, également en contrat d’insertion, assure la livraison aux clients du linge lavé, repassé ou retouché. « Zaréma est mon bras droit depuis 12 mois » témoigne Véronique, l’encadrante technique. « Son projet professionnel est en cours de définition, mais elle assure dans toutes les situations et a un très bon rapport avec les clients ». Pour Zaréma, cet emploi en Atelier Chantier d’Insertion va lui permettre de suivre des formations, notamment en lecture et écriture, tout en conservant ce travail.

----- ----- -----

Nouveau service à Lomme

« La blanchisserie solidaire est accessible à tous », précise Rachid Boumehdi, Directeur de la Maison de Quartier Bois-Blancs et du C.I.B.B. « Nos clients sont des particuliers, mais nous menons aussi des partenariats avec les conciergeries locales, les commerçants de proximité ou encore les associations comme Ariane qui aide les personnes sous tutelle, pour lesquelles un coup de main dans la gestion de leur linge est plus que nécessaire. » Relocalisée le mois dernier à Lomme, cette blanchisserie solidaire est un nouveau partenaire professionnel pour le CCAS de Lomme, vers qui ce dernier pourra orienter les personnes susceptibles d’entrer en contrat d’insertion.

BLANCHISSERIE SOLIDAIRE, 97 PLACE DENIS CORDONNIER
INFOS AU 03 20 99 20 20 / CIBB@MQBB.FR

----- ----- -----

Propreté publique

11h, quartier Marais. Céline et Grégory terminent leur tournée de ramassage à la pince et sont de retour sur la base de vie du C.I.B.B. Céline a débuté son contrat d’insertion en juillet dernier et souhaite devenir intégrateur web, tandis que Grégory arrive à la fin de son parcours d’insertion, ayant acquis une formation qualifiante en nettoyage durant son contrat.

Depuis 2011, la Ville de Lomme emploie, à travers le C.I.B.B. (Centre d’Insertion des Bois-Blancs), de nombreuses personnes en contrat d’insertion. Leurs missions : contribuer chaque jour à la propreté des quartiers et dans un premier temps aux cours d’écoles, avant l’arrivée des enfants. Parfois, des missions ponctuelles s’ajoutent en fonction des besoins (salage, déneigement, désherbage…). A ce jour, 14 personnes sont encadrées techniquement par Didier et Sébastien, au sein des bases de vie Propreté Publique du Marais et du Bourg. Parallèlement, elles sont suivies par le C.C.A.S. sur le volet social, sur les questions de budget, de logement ou encore de formation.

En 2018, sur les 43 participants à cet Atelier Chantier d’Insertion, 26 étaient Lommois. Dix-neuf d’entre-eux sont allés au bout de leur parcours d’insertion, dont 14 ont retrouvé un emploi durable. Cela constitue en effet un véritable défi pour ces personnes qui expriment souvent, à leur arrivée, un manque de confiance en eux.

Des dispositifs variés 

La blanchisserie solidaire et la propreté publique ne sont pas les seuls lieux où sont proposés des contrats en Atelier Chantier d’Insertion (ACI) à Lomme.

Côté Espaces Verts, tout comme l’entretien des quartiers du Marais, du Bourg et de la Délivrance, la Ville de Lomme a fait appel à un marché d’insertion à plan social porté par Insersol, qui propose deux postes (à équivalent temps plein) avec entrées et sorties permanentes sur des chantiers d’insertion liés à l’environnement et à l’amélioration du cadre de vie à Lomme.

Sur le MIN de Lomme, l’ANDES « Le Gardin de Marianne » agit également pour l’accès et le retour à l’emploi des personnes éloignées de l’emploi, via un accompagnement individuel, tout en luttant contre le gaspillage alimentaire. Une paire deux coup, en somme ! Présent à Rungis, Perpignan et Marseille, l’ANDES s’est également implanté à Lomme et dispense des formations professionnalisantes. Les personnes accompagnées sont formées aux activités logistiques de tri, de préparation de commande et de livraisons. Les salariés sont suivis par un accompagnateur socioprofessionnel qui travaille à la levée des freins à l'emploi (logement, santé, savoir-être...), à l'identification d'un projet professionnel et à l’accompagnement vers l'emploi durable ou la formation. 

Ne pouvant pas excéder 24 mois, les contrats attribués dans le cadre des Ateliers Chantier d’Insertion permettent chaque année à de nombreux Lommois(e)s de reprendre le chemin du travail et de concrétiser un projet de vie jusqu’alors laissé de côté, à travers l’acquisition de formation qualifiante et d’une reprise en main de leur vie sociale.

INFOS AU CENTRE COMMUNAL D’ACTION SOCIALE DE LOMME / 03 20 22 76 22

----- ----- -----

> RENCONTRE AVEC ISABELLE VISEUX
Conseillère socio-professionnelle / Ville de Lomme

« Faire sortir les Lommois(e)s d’une situation compliquée, les voir évoluer et réaliser leur projet de vie, c’est ce que j’apprécie dans mes missions. J’accompagne les personnes qui me sont adressées par le Département du Nord ou la Maison de l’Emploi, car leur situation (RSA ou demandeur d’emploi de plus de 12 mois) les a conduits jusqu’à nous.

Au C.C.A.S., l’accompagnement est global : à la fois social, avec mes collègues pour réapprendre à gérer un budget au quotidien, effectuer des démarches administratives par exemple, et professionnel. Lorsqu’un(e) Lommois(e) de plus de 25 ans* est trop éloigné(e) de l’emploi, avec peu ou pas de formation, il ou elle peut intégrer un Atelier Chantier d’Insertion, voire le dispositif « Plan Lillois/Lommois/Hellemmois pour l’Insertion et l’Emploi » (P.L.I.E.) qui permet un suivi à long terme.

Dans le suivi, on prend en compte la personne, ce qu’elle apprécie ou n’apprécie pas, le domaine dans lequel elle souhaiterait exercer une activité professionnelle… Ce n’est pas évident de remettre les pieds à l’étrier quand on n’a jamais ou peu travaillé. C’est pourquoi on accompagne ces personnes bien en amont de leur recherche d’emploi, jusqu’à une insertion « réussie ». Durant quelques mois, on travaille avec cette personne à co-développer le projet professionnel, appuyés par nos partenaires de terrain œuvrant pour l’insertion professionnelle, comme par exemple le Comité d’Insertion des Bois-Blancs ou encore l’ANDES au MIN de Lomme, qui leur trouvent un contrat à durée déterminée d’insertion. Ensuite, durant leur prise de poste, on établit des rendez-vous réguliers pour connaître leurs ressentis et faire un point d’étape. Enfin, nous accompagnons ces personnes jusqu’à 6 mois après leur contrat, pour s’assurer qu’ils s’épanouissent dans de nouvelles missions. Chaque année, j’accompagne entre 130 et 150 personnes dans la réinsertion à l’emploi. » 

*Suivi assuré par la Mission Jeunesse pour les -25 ans

> LE VÉCU DE... VALÉRIE N.
50 ans, Lommoise en parcours P.L.I.E. (Plan Lillois-Lommois-Hellemmois pour l’Insertion et l’Emploi)

Passée par le dispositif P.L .I.E., Valérie a ce qu’on appelle un « beau parcours professionnel ».Jusqu’en avril 2014, isolée et bénéficiaire du RSA, le Département du Nord l’oriente donc vers la Ville de Lomme pour entamer un suivi socio-professionnel. Son projet professionnel se dessine doucement, au fil des rencontres et du suivi : découvrant le métier d’entretien des écoles en contrat d’insertion (au sein du Centre d’Insertion des Bois-Blancs), rapidement la vocation de travailler auprès des enfants se concrétise. « Grâce à ce contrat d’insertion de 24 mois, j’ai eu l’opportunité de travailler au plus près d’enfants et de définir ce que je voulais vraiment faire. Pour maintenir mon emploi en insertion me permettant d’avoir un salaire, j’ai voulu suivre la formation à distance de CAP Accompagnant éducatif petite enfance… et ma demande a été acceptée. Après une période intensive de travail et de révisions, j’ai décroché mon diplôme en 2017. Depuis un an, je travaille en CDI dans une crèche ! »


Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer