Créer un compte

Créez votre compte et recevez toute l’actualité qui vous ressemble.


Retour sur > Trois temps, trois débats

Depuis janvier, chacune des trois rencontres-débats a permis au public mobilisé d’échanger avec l’invité. Olivier Caremelle, adjoint à la politique scolaire et à Lomme Educ’, s’est prêté au jeu de l’interview et revient sur ces trois temps de débat.

Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

Quelles seraient, selon vous,
les 3 idées essentielles à retenir ?

OLIVIER CAREMELLE

« Le temps du bonheur pour Viveret. Le temps de la décélération pour Meirieu. Le temps de l’espérance pour Goupil. Nos trois invités ont évoqué notre rapport au temps et à notre société, produit de Mai 68, des Trente Glorieuses mais aussi de la crise économique et de ce nouveau temps en gestation, celui d’un monde plus bienveillant. C’est ce fil conducteur qui doit pousser à réfléchir, se mobiliser et agir là où nous sommes quel que soit notre statut et notre place. »

Pourquoi adopter ces formules
rencontre-débat ?

O. C.

« Au-delà des personnalités invitées cette année, nous avons fait venir également François Dubet, Patrick Weil l’an dernier. Nous réfléchissons à densifier davantage la programmation en l’ouvrant sur d’autres thèmes liés aux transitions, aux mobilités, à l’alimentation, à la culture, à la philosophie… Ces rencontres permettent de varier les points de vue sans être toujours tous d’accord. »

Quelles formes a pris le débat
avec les Lommois ?

O. C.

« La proximité et le temps du débat permanent ont toute leur place à Lomme. Il prend par ces rencontres une forme complémentaire de ce que nous faisons au titre de la démocratie de proximité. Les échanges furent nombreux pendant ces temps. Nombreux et utiles. »

Quels sont les prochains
rendez-vous ?

O. C.

« Nous aurons une programmation entre septembre et décembre 2019 avec deux rencontres à venir, je l’espère avec Dominique Bourg et Dominique Meda sur la question du travail. L’idée est de "tirer le fil" de ce qui peut nous unir et nous rassembler en imaginant les prémices d’une université populaire lommoise, par exemple. »



Lire aussi

Littérature > Constance Debré et Mathieu Simonet

Venez découvrir les oeuvres de Constance Debré et Mathieu Simonet.

Ajouter à mes favoris Voir
Lille 3000 > Street Art

De l'art à la Maison des Enfants et à la médiathèque

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer