''Casser les codes'' du système scolaire habituel

Depuis plusieurs mois à Lomme, les écoles Voltaire- Sévigné et George Sand expérimentent les “classes flexibles” pour leurs élèves à besoins éducatifs particuliers. Le principe est simple : investir dans du mobilier spécifique et aménager la salle de classe de l’enfant afin de lui permettre de choisir le poste de travail qui lui convient le mieux et ainsi créer des îlots.

Partager sur :

Google+

Le projet des classes flexibles… les professeures des classes ULIS (Unité Localisées pour l’inclusion scolaire) de Voltaire-Sévigné et George Sand y travaillaient depuis un certain temps.

En lien avec le Projet Éducatif Global “Lomme Educ’”, ce dispositif vise plusieurs objectifs : prendre en compte les besoins de chacun et permettre aux enfants de s’installer où ils veulent et comme ils le veulent, seuls ou en petits groupes. Travailler debout, lire allongé, à genoux autour d’une table basse, écrire sur un bureau équipé d’une selle et d’un pédalier… autant d’exemples favorisant les interactions entre élèves, leur concentration, et donc l’apprentissage !

Quelques mois plus tard, l’heure est à un premier bilan : “quand l’espace de travail change, le travail des élèves s’améliore et le climat de classe également”, constatent les professeures. “Ils paraissent plus heureux et impliqués !

Quel intérêt sur le champ scolaire ? 

Standing room only in classroom of the future2 rapporte une expérience menée auprès de 300 élèves pendant une année scolaire par la Clinique Mayo à Rochester, NY.

Ils ont conclu que le fait de travailler debout, de bouger pendant la classe et d’utiliser une grande variété de postures augmentait 12% la capacité d’attention des jeunes.

Les recherches de Ranjana Mehta3, du Texas A&M Ergonomics Center, indiquent que bouger améliore les capacités d’apprentissage. Non seulement les élèves brûlent plus de calories, mais ils sont aussi plus attentifs. 

L’intérêt pour l’élève ? 

Cela permet à l’élève :

  • De développer un sentiment de bien-être en choisissant son assise
  • De s’engager dans la tâche car sa posture ne sera pas contraignante
  • De respecter le mobilier de classe et le règlement de fonctionnement
  • De collaborer avec ses camarades
  • Favoriser les discussions et les échanges constructifs
  • Développer ses capacités attentionnelles
  • D’augmenter la productivité
  • De développer l’autonomie
  • D’augmenter les fonctions cognitives
  • Développer l’anticipation
  • Développer la structuration de l’espace
  • D’augmenter la participation active
  • Développer les résolutions de problèmes et leurs réflexions
  • De réduire les risques d’obésités
  • De réduire les mouvements par plaisir de bouger.

+ D'INFOS AU 03 20 48 44 05 / SERVICE ENFANCE EDUCATION



Lire aussi

Partir du bon pied, grâce au petit déjeuner

En cette fin d’année scolaire, le service Santé-Proximité a renouvelé l’opération « mon petit déjeuner idéal ». L’idée ? Remettre aux écoles parte...

Voir
Journée mondiale Alzheimer

A l’occasion de la journée Mondiale de la maladie d’Alzheimer, le mardi 21 septembre 2021, l’accueil de jour organisait une journée portes ouverte...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer