Budget participatif > Place à la concrétisation !

Initié pour la première fois en 2018, le budget participatif est un dispositif donnant la possibilité a tous les Lommois, Lillois et Hellemmois, de proposer un projet qui leur tient à coeur, pour contribuer au développement de leur territoire.

Après un temps laissé aux habitants pour déposer leurs idées puis voter pour les plus pertinents, un jury citoyen a analysé la faisabilité des propositions.

Au final, 18 projets ont été retenus et seront réalisés entre 2019 et 2020. et parmi les favoris, trois sont lommois. Présentations.

Partager sur :

Google+

1. Projet « Les totems culturels » : futurs piliers éducatifs au Marais

Lancé en janvier, le projet des totems culturels est l’idée de Philippe Martin, Directeur de l’école Voltaire-Sévigné. Mais de quoi s’agit-il ? Il est question pour les élèves de l’école de concevoir 10 panneaux touristiques, dans le quartier du Marais.

En lien avec l’association « Bien vivre au Marais », le « Denier des Ecoles Laïques » de Lomme, la Maison du Projet Marais en collaboration avec la classe de Madame Monchiet à Sand-Desrousseaux, l’Espace Parents et différents intervenants volontaires (habitants, historiens, etc.), l’objectif de ce travail collaboratif est d’apporter des informations sur un patrimoine souvent sous-estimé par ses habitants. A terme, les totems devraient être constitués de photos ou cartes postales anciennes, montrant le quartier avant et après, d’informations clés et encarts anecdotiques sur le quartier, d’explications sur les anciens métiers pratiqués par les Lommois…

Le travail a déjà été entamé par les élèves par le biais de « civic-tours pédestres » - visites du Marais et rencontre des habitants - organisés pour permettre aux élèves de découvrir les richesses du quartier. Pour compléter leurs connaissances, les enfants participeront à des ateliers de lecture puis d’écriture relatifs à l’histoire du Marais et de la Ville.

A l’école Voltaire-Sévigné, toutes les classes sont invitées à participer au projet, des plus petits aux plus grands. Aussi, les délégués des 16 classes de l’école participent régulièrement à l’Atelier des Enfants, instance constituées de 32 élèves de CM1 et CM2. Au programme de ces discussions : échanger sur l’avancée du projet avec leurs camarades élus et pourquoi pas faire mûrir de nouvelles idées !

Au final, ce travail collaboratif conduira à la mise en place d’une exposition à la fin de l’année scolaire et à la réalisation d’un rallye pédestre ludique et interactif ouvert aux parents d’élèves et aux habitants. L’installation des totems devrait avoir lieu en septembre dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine.

2018_01_19_DR_PresentationDossiersProjets_BudgetParticipatif-6---V02

2. Projet « Un espace paysager et potager au Marais » créé par des gens qui sèment !

Les habitants du Marais ont formulé le souhait de devenir des acteurs de leur quartier et de le transformer.

Après avoir créé en novembre 2018 l’association « Les gens qui sèment », un collectif pour la gestion du site a décidé d’agir pour le quartier du Marais et pour l’environnement.

L’association réunit une quinzaine de personnes actives et une communauté plus large, existante depuis 2 ans.

Ils ont émis l’idée d’un espace paysager et potager bio en remplacement d’une friche existante. Celui-ci articulerait les quartiers florissants de la Gare d’Eau, les Rives de la Haute Deûle et le quartier historique du Marais… Mais pas seulement. Ce projet environnemental englobera aussi d’autres initiatives, telles que la mise en place d’une grainothèque (lieu où il est possible d’échanger librement des graines de fleurs, de fruits et de légumes), des ateliers de jardinage (taille, semis), des performances artistiques, des expositions ou encore des moments de lecture pour petits et grands. Ces actions viendront petit à petit accompagner les composteurs collectifs et l’armoire à dons, déjà en place à la Maison du Projet Marais.

Porté par Cécile Feru et les habitants, ce projet a pour vocation de favoriser les rencontres et la solidarité… En bref, créer un lieu qui se nourrit des richesses de chacun !

Jardin-potager

3. Projet « Le vintage, une histoire pour demain »

Le Secours Populaire de Lomme agit depuis 1977 en faveur des plus démunis. Par le biais de ses différentes structures et l’aide de dizaines de partenaires, l’association accueille et redistribue des dons alimentaires, textiles, mobiliers et électroménagers et, parallèlement, met en place diverses actions pédagogiques.

« C’était mieux avant ». Cette phrase, nous l’entendons de plus en plus souvent. Parti de ce constat, le Secours Populaire lommois s’est alors questionné sur les souhaits des usagers. La plupart d’entre-eux manifesteraient aujourd’hui l’envie de consommer de façon plus responsable, en réutilisant et en recyclant, plutôt que de systématiquement acheter du neuf. Et cela tombe plutôt bien, car la seconde main, c’est tendance ! Tout comme le vintage, qui séduit de plus en plus les nostalgiques de l’ancien.

Il est vrai que les années 50 à 70 ont laissé un souvenir impérissable dans nos mémoires, parce qu’elles nous rappellent nos parents, nos grands-parents, le travail dans les anciennes usines textiles lommoises, mais aussi la qualité. On s’entend dire « c’était du beau, c’était du solide, c’était fait près de chez nous ».

A l’ère de la lutte contre le gaspillage, l’idée de mettre à disposition des vêtements et objets issus du réemploi a donc mûri. Au croisement de la friperie et de la brocante, le futur local imaginé par le Secours Populaire Lommois devrait pouvoir abriter à terme des vêtements, du mobilier, des objets anciens décoratifs, ou encore des jouets des années 50 à 70 qui reviennent au goût du jour. En parallèle, l’association a pensé à organiser des ateliers de couture, où l’on pourrait se prêter main forte pour retoucher ou réaliser des vêtements, rideaux, déguisements… tout en réutilisant les tissus déposés par les donateurs.

Fidèle à sa vocation, le Secours Populaire de Lomme proposera des prix bas et favorisera la réinsertion sociale en recrutant des bénévoles.

Secours-pop


Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer