Un nouveau parc au coeur de Lomme au printemps 2023

Dans sa lutte contre le réchauffement climatique et en faveur de l’environnement, la Ville s’engage pour une amélioration du cadre de vie de ses habitant.e.s. C’est ainsi que l’ancienne place du marché se transformera bientôt en un vaste parc de 8000 m2 dédié à la nature, la protection de la biodiversité, la convivialité, au sport et aux loisirs. Découvrez ce nouveau lieu de vie qui sera un véritable poumon vert en plein coeur du quartier de Mont-à-Camp.

 

Partager sur :

Google+

A travers sa politique de « Ville en TransitionS », Lomme affiche clairement ses ambitions de commune plus éco-responsable et agréable à vivre. La création de ce nouveau parc, action phare du mandat, a été conçue avec une dimension environnementale forte où 80% de surfaces perméables seront plantées afin de créer un véritable poumon vert pour les Lommois.e.s ! Le démarrage des travaux est prévu dès le début d’année 2022 pour une ouverture vers la fin du printemps 2023.

Une vive participation citoyenne au cœur du projet

Pour ce projet ambitieux et innovant, la municipalité a compté sur ses meilleurs experts puisqu’une grande concertation a été engagée avec les habitant.e.s depuis le début du projet, en septembre 2020.

En effet, la concertation citoyenne est placée au coeur de ses projets afin de construire la Ville avec ceux qui la vivent. Qui de mieux pour identifier les usages et les besoins de ce nouveau parc que ses propres habitant.e.s ! C’est en ce sens que le projet de ce futur parc a été amorcé. « Ce projet, c’est le résultat d’une année de concertation menée avec les habitant.e.s. D’abord via des ateliers participatifs avec l’appui de la Coopérative de conseil ExtraCité, couplés à une enquête numérique via la plateforme participative #LommeConsult’ et enfin grâce à des réunions publiques » explique Fatima Descamps, en charge de la démocratie participative lommoise. Ensemble, les participant.e.s ont ainsi imaginé ce que deviendrait leur futur parc en définissant les ambiances et les usages. « Nous sommes partis d’une page blanche et grâce à cette méthode, nous avons pu recueillir les avis et les envies de tous », ajoute-t-elle.

L’analyse a permis de dégager les grandes tendances attendues par une majorité d’usager.e.s et d’identifier des besoins plus spécifiques. Le bilan de la concertation citoyenne a été présentée au public lors d’une restitution finale en fin d’année 2020. Toutes ces propositions citoyennes ont été exposées à un bureau d’étude qui avait à charge de dessiner le futur parc en détail, toujours en concertation avec les Lommois.e.s.

Et les habitant.e.s ont été véritablement placés au coeur de toutes les décisions. « Leur implication est forte puisqu’ils ont effectué des choix précis allant du mobilier jusqu’aux couleurs du parc… et grâce à eux, il y aura même un verger qui pourra être exploité par les riverains ! » précise Isabelle Penet, responsable du service environnement et cadre de vie.

  Dossier-1_full_visuel

Un parc pas comme les autres ! 

Alors, ce nouveau parc, à quoi va-t-il ressembler au printemps 2023 ? « A partir des éléments de la concertation, le cabinet d’architecte et paysagiste Urbicus + Sogeti s’est chargé de dessiner un parc multigénérationnel avec des espaces plantés favorables à la biodiversité et adaptés aux attentes des Lommois.e.s » explique Isabelle Penet. Les Lommois.e.s pourront profiter d’un espace vert conçu par eux et pour eux où l’ensemble des activités proposées ont été issues de la concertation.

> Une bulle verte dans la ville

80% des surfaces perméables seront plantées sur l’ensemble du parc avec :

  • Des espaces diversifiés favorables à la biodiversité dont 2235m2 de lisière boisée composée de chênes, frênes, érables, merisier, charme, sureau, aubépine et cornouiller, 1465m2 de prairies fleuries,
  • 940m2 de noues végétalisées et 627m2 de lanières arbustives.
  • 135 arbres (bouleaux, pin, érable plane, robinier, tremble et savonnier) et 6705 plants forestiers en lisière du parc pour créer un cocon de verdure dans la ville.
  • 2150 m2 de cheminements et d’espaces zen en dalles alvéolées engazonnées.
  • Un verger pensé et exploité par les riverains planté de pommiers, cerisiers et pruniers mais aussi de framboisiers, mûriers, groseilliers et cassissiers.

> Des espaces diversifiés dédiés à la détente, à la rencontre, au sport et aux loisirs

Les usages calmes ont été privilégiés au nord et ceux, plus dynamiques, au sud.

  • Des lieux zen dédiés à la détente avec 1170m2 de prairies solarium et 584m2 de terrasses aménagées avec des assises au soleil ou à l’ombre des arbres.
  • Des lieux pour se rencontrer et partager autour de tables de pique-nique et d’un lieu d’animations et d’expositions composé d’un pré communal multi-usages de 620m2 et d’une structure pour l’installation ponctuelle d’animations.
  • Des espaces récréatifs et ludiques avec une aire de jeux sur sol souple de 617m2 pour tous les âges, une aire sportive de 323m2 avec des agrès en bois et 117m2 de caniparc en prairie avec un accès depuis la rue du MalFoch.

> Un lieu de vie pédagogique et durable

Ce nouveau lieu sera un parc durable dès la phase de travaux. « La totalité des matières premières de l’ancienne place seront récupérées dans un objectif de revalorisation. L’ensemble des pavés ainsi que l’éclairage public existants seront ainsi réutilisés et réemployés. Il en est de même pour la terre du chantier qui sera récupérée pour créer des buttes », explique Isabelle Penet.

Ce parc sera également éclairé aux horaires d’ouverture par une couleur blanche chaude idéale pour la préservation de la faune nocturne, et sécurisé puisqu’il sera fermé la nuit. Enfin, une signalétique spécifique invitera à la pédagogie en sensibilisant les promeneurs à la faune et la flore.

Dossier-2_full_visuel

Réinventer la nature en ville

Au cœur des enjeux environnementaux et sociétaux, la nature, sous toutes ses formes est un des éléments indispensables pour faire face au réchauffement climatique et contribuer à un meilleur cadre de vie et de santé pour les habitant.e.s. C’est pourquoi, le voeu de recréer des écosystèmes forestiers et de végétaliser le milieu urbain devient une solution pour relever les défis écologiques actuels.

Pour compléter, la municipalité relance son dispositif de végétalisation de façade à travers son « permis de végétaliser » permettant aux Lommois.e.s d’embellir leur façade ou leur rue grâce à une aide technique des services municipaux.

C’est aussi le projet de création d’une micro-forêt urbaine en face de l’école Voltaire Sévigné et sur le rond-point devant le Cinéma Kinépolis. Ce nouvel aménagement sera constitué d’une plantation d’arbres et d’arbustes où un écosystème pourra ainsi se développer par lui-même. 

Et les bénéfices sont nombreux ! Le rafraîchissement, car l’humidité de la végétation contribuera à diminuer la température de chacun de ces sites, le captage du carbone grâce aux plantes qui absorbent naturellement le CO2 et purifient l’air ambiant, et la préservation de la biodiversité car les micro- forêts urbaines sont propices à l’épanouissement d’une grande variété d’espèces végétales ou animales. Une présence de la nature que chacun se doit de protéger !

+ D’INFOS AU 03 20 22 76 19 / SERVICE ENVIRONNEMENT

----- ----- -----

L’interwiew

Michel Vanhée,
Adjoint délégué aux espaces publics revient sur l’engagement de la municipalité, pour revégétaliser la ville.

Pourquoi devons-nous transformer notre territoire ?

Sans action de notre part, notre monde s’urbanisera de plus en plus. La nature en ville devient donc un enjeu vital et primordial de résilience urbaine et d’attractivité économique. Il est donc urgent de créer davantage d’espaces verts comme celui du nouveau parc (à la place de l’ancienne place du marché), de la trame verte et bleue, et d’aménager nos espaces délaissés en les végétalisant et en rendant la part de bitume moins importante.

Comment revégétaliser Lomme ?

Nous souhaitons rendre perméables les espaces minéralisés en les végétalisant le plus possible. Nous poursuivons ainsi la politique de biodiversité que nous avons engagée depuis plusieurs années. La végétalisation des cours d’écoles, la création de nouveaux espaces récréatifs et d’espaces verts aux pieds des immeubles font partie de notre engagement dans ce domaine.

Ce nouveau parc possède une identité forte, pourquoi ce choix ?

Parce que la municipalité a souhaité associer les habitants dès le début lors de nombreux ateliers d’échanges et d’écoute afin de créer un parc à leur image. C’est en ce sens qu’il sera atypique car il répondra à leurs attentes et nous sommes fiers de pouvoir leur proposer un parc avec une grande zone végétalisée en centre-ville offrant des espaces de détente, ludiques et de rencontres intergénérationnelles.

----- ----- -----

Les travaux de l'ancienne Place du Marché ont commencé !

Les travaux de l’ancienne Place du Marché, située entre l’avenue de la République et la rue du Maréchal Foch, ont démarré. La phase préalable à l’aménagement paysager du parc est en cours. Au programme : décaissement des enrobés existants et retrait des pavés, creusage de tranchées réseaux et étalement des terres.

parc-place-du-marche_news_image_top

Souvenez-vous, en 2020, les Lommois.e.s étaient invité.e.s à donner leur avis quant au devenir de cet espace de plus de 8 000 m2... Et ils ont tranché ! Celui-ci se métamorphosera d’ici le premier semestre 2023 (date prévisionnelle) en un vaste espace vert, aux mille et une possibilités.

Lors d’ateliers de concertation, il a été décidé collectivement de délimiter cet espace vert en fonction de ses usages : place à la détente (mobilier urbain en bois, zones d’ombre), à la biodiversité (différentes essences d’arbres et de végétaux, micro-forêt), à la pédagogie (panneaux signalétiques et informatifs), à la convivialité (espace central dédié aux animations), aux loisirs (aire de jeux), au sport (agrès sportifs.) et à la culture (expositions).

Retenons également qu’une allée centrale reliant les deux entrées du parc sera aménagée. La grille côté rue Maréchal Foch sera changée, et le parc sera fermé la nuit. Enfin, il a été précisé que des poubelles, un éclairage écologique et un point d’eau potable seraient entre autres prévus.

---- ---- ---- 

En chiffres

  • 80% de surfaces plantées
  • 135 arbres
  • 6705 plants forestiers
  • 1 verger
  • 5267m2 d’espaces diversifiés
  • 1754m2 de lieux zen
  • 1 aire de jeux de 617m2
  • 1 aire sportive de 323m2

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer