Yvon Delaporte > Place à l'artiste

En 2021, voyons ensemble le meilleur pour demain…

Partager sur :

Google+

Après une année difficile, il est bon d’entrevoir la vie du bon côté et de s’aérer l’esprit. C’est ce que la rédaction vous propose dans ce dossier un peu spécial. Nous vous emmenons en voyage. Un voyage biographique et une rétrospective sur une personnalité hors-du-commun qui a marqué de nombreuses générations de Lommois. Entrons ensemble dans cette nouvelle année avec Yvon Delaporte et découvrons ce peintre lommois à travers ses oeuvres et sa vie.

L'homme du Nord

Photo Yvon1   

Peintre expressionniste contemporain, Yvon Delaporte est né le 14 novembre 1934 à Solesmes dans le Cambraisis, d’un père clerc de notaire et d’une mère employée des PTT. Il fut l’aîné d’une fratrie de 4 garçons. Il commença à étudier la peinture aux Beaux-Arts de Valenciennes à l’âge de 15 ans et sortit, en 1951, diplômé des Arts Décoratifs de Bruxelles. Il consacra sa vie à la peinture et s’installa finalement à Lille, puis à Lomme dès 1968. Il a réalisé une cinquantaine d’expositions un peu partout en France, décoré une quinzaine de bâtiments publics dont deux stations de métro.

  

  

Chercher sa voie

Cadre Yvon 1

Au début, ne pouvant vivre de sa passion, il a bien tenté d’exercer diverses professions pour participer à la vie de sa famille, comme celle de professeur de dessin, de cuisinier, de chauffeur de maître ou même de représentant en médicaments… mais sa surdité grandissante, et surtout son besoin vital de liberté, l’ont conduit à renoncer à jouer les rôles que la société voulait qu’il incarne et à accepter que sa mission soit tout autre. A l’évidence, sa vocation était la peinture et il devait s’y consacrer totalement. De 1960 à 1980, son parcours artistique est marqué par une période figurative pendant laquelle il puise son inspiration dans les paysages et la mer du Nord.

  

  

HD2

Le peintre de la couleur

… en témoignent ces subtils dégradés de teintes désaturées, qui rivalisent de la façon la plus audacieuse avec les couleurs les plus vives, permettant ainsi à la magie des contrastes d’opérer. Ses personnages humbles et emprunts d’une grande spiritualité, cachés parfois derrière une apparente naïveté, sont l’expression de sa vision lucide sur notre monde contemporain. Point focal de visages sans oreilles, leurs regards nous harponnent avant de nous emmener dans les profondeurs de la toile. Sa perception de l’âme humaine, avec son intelligence, son espièglerie mais aussi parfois sa désespérance, il la retranscrivait sans filtre dans ses oeuvres, ce qui conférait tant de sensibilité à ses personnages et toute leur puissance aux expressions de ses visages.

  

Lommois de coeur 

Photo 2

Il arriva à Lomme en 1968, suite à la nomination de sa première épouse Jacqueline Delaporte-Lobry en tant que directrice de l’école maternelle du Petit Quinquin. Régulièrement, il est sollicité par la municipalité pour participer à des expositions dans le hall de l’Hôtel de Ville. Parallèlement à une carrière qui est allée bien au-delà de nos frontières locales, sa fidélité à la ville s’est forgée au travers de multiples expositions dans des lieux comme le centre horticole, l’Odyssée Médiathèque, la maison Folie Beaulieu et aussi par la réalisation de fresques à l’Ecole du Cirque, puis dans les stations de métro « Maison des enfants » et « Port de Lille ».

Tableau Yvon 2

De la matière aux pigments purs

Très vite, son travail l’emmena vers des formes d’expression plus proches du cubisme voire de l’abstraction. A cette époque, il utilisait la terre, le sable, le tissu… parfois même le goudron. C’est à partir du milieu des années 80-90 qu’il trouva sa véritable signature. Il abandonna les artifices de la matière pour travailler les pigments purs, libéra son geste, adoptant ainsi un langage émotionnel et spontané qui trouvait certaines résonances dans le courant néo-expressionniste.

"Mon père, le solitaire"

Photo 3

  

Catherine Delaporte, sa fille, nous apporte aujourd’hui un regard plus personnel sur l’Homme à travers ce témoignage : "Mon père a été très entouré toute sa vie, mais j’ai pourtant toujours ressenti chez lui une grande solitude. Je me demande encore si ses plus proches compagnes n’ont pas été ses lectures et ses peintures. Il aimait passer de longues heures, seul dans son atelier de l’avenue de la République. Dans notre famille nous sommes, si non « artistes » au moins tous créatifs. Notre père nous a, sans le vouloir, filé le virus. J’ai été danseuse classique. Ma soeur Marie-Hélène et moi-même nous essayons aussi à la peinture, bien qu’avancer dans cette discipline avec un père à l’oeuvre si riche, soit toujours assez compliqué."  

    

2021, une année hommage

2020-12-17-FDEB-Parvis-Totem-Yvon DelaporteIMG_6343

  

Yvon nous a quittés en 2019 après une vie vouée à la peinture, une vie à nous montrer l’invisible au travers d’une cinquantaines d’expositions en France et en Europe. Deux ans après sa disparition, la Ville a souhaité mettre à nouveau en avant ce grand homme. Il avait un attachement pour Lomme et s’était d’ailleurs inspiré du carnaval pour l’une de ses toiles. C’est justement cette oeuvre que l’on retrouve sur la stèle qui décore désormais le parvis de l’Hôtel de Ville, qui sera inauguré à son nom en mars prochain.

  

  

----- ----- -----

LE MOT DE L'ÉLUE

5 DELPHINE BLAS Delphine Blas
Adjointe à la Culture

"Au-delà de l’hommage que nous voulons rendre à Yvon Delaporte, nous allons faire découvrir aux habitants un univers ou plutôt des univers, tant sa carrière de peintre fut riche et évolutive. Comment ? A travers un mapping qui sera projeté sur la façade de la Mairie et une exposition visible en différents lieux de la ville ; plusieurs de ses oeuvres seront également reproduites sur des bâches et installées dans chaque quartier. Au printemps, c’est toute la ville de Lomme qui rendra hommage à Yvon Delaporte et se parera de ses couleurs."

  

  

----- ----- -----

Avis de recherche

"Heureux détenteurs de tableaux d’Yvon Delaporte, nous sollicitons votre collaboration afin de nous permettre de constituer un inventaire aussi exhaustif que possible de son oeuvre. Pour ce faire, il vous suffit de nous envoyer une photo du tableau avec (si possible) la date de son acquisition et vos coordonnées par mail et téléphone. Un grand merci à vous !"

CONTACT : CATHERINE DELAPORTE / DELAPORTECATH@GMAIL.COM



Lire aussi

THÉÂTRE DIAGONALE

Secteur d’activité : théâtre gestuel

Voir
INTERMAC

Secteur d’activité : informatique, photographie

Voir
Travaux > Le parvis de l'Hôtel de Ville se concrétise

Vous l’avez peut-être constaté en passant aux abords du chantier de l’avenue de la République… le parvis de l’Hôtel de Ville prend forme peu à peu...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer