Covid-19 > Tout savoir sur les nouvelles consignes sanitaires et le port du masque

Suite aux annonces du Président de la République Emmanuel Macron du mercredi 14 octobre 2020, de nouvelles mesures entrent en vigueur à Lomme à compter du samedi 17 octobre minuit (dans la nuit de vendredi à samedi).

Partager sur :

Google+

SOMMAIRE

Annonces du mercredi 14 octobre 2020

La Métropole Européenne de Lille en zone d’alerte maximale

Distribution de masques

Distribution 1 : Foyers lommois post-confinement
Distribution 2 : Ménages à faibles revenus 
Distribution 2 : Un masque pour tous en septembre

Tout savoir sur le port du masque 

Masque obligatoire, où et quand ?
Masque obligatoire, pour qui ?
Pourquoi porter un masque ? 
Quel type de masque choisir ?
Comment bien porter son masque ?
Quand changer de masque jetable ou lavable ? 
Comment entretenir son masque ? 
A ne pas faire !  

Tout savoir sur la procédure massive de tests 

Rappel sur les gestes barrières à appliquer 

Foire aux questions

La maladie du Covid-19 
Dépistage
Port du masque obligatoire 
Distribution de masques en septembre

+ d’infos

----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- -----

/ Mise en place d'un couvre-feu

Face à une situation sanitaire qui continue de se dégrader, le Président de la République a appelé à la responsabilité de toutes et tous et a annoncé la mise en place d’un couvre-feu de 21h à 6h en Ile de France et pour huit métropoles : Grenoble, la Métropole Européenne de Lille, Lyon, Aix Marseille, Saint-Etienne, Rouen, Montpellier et Toulouse. Celui-ci durera 6 semaines. Le non-respect du couvre-feu entrainera une amende de 135 euros.

Ces mesures entrent en vigueur à partir du samedi 17 octobre 2020, minuit (dans la nuit de vendredi à samedi). 

L'ensemble des lieux recevant du public (restaurants, cinémas, salles de spectacle, etc.) sont également fermés entre 21h et 6h, à l'exception des établissements de santé (hôpitaux, etc.), établissements publics (commissariats, etc.), restaurants proposant un service de livraison...

Certains déplacements sont toutefois autorisés durant les heures de couvre-feu :

> Pour motif de santé
> Pour motif professionnel
> Pour prendre un train ou un avion dont des horaires ne coïncident pas avec le couvre-feu
> Pour rendre visite à un proche dépendant
> Pour sortir un animal de compagnie
> Pour ces déplacements dérogatoires, une attestation de déplacement devra être remplie. Cette attestation est disponible sur le site du gouvernement

/ La Métropole Européenne de Lille en zone d’alerte maximale

La situation sanitaire dans le département du Nord s’est considérablement dégradée ces dernières semaines, avec une reprise brutale de l’épidémie. Depuis le 5 septembre, le département est placé en zone de circulation active du virus. Cette dégradation a conduit au renforcement des mesures sanitaires dans certains territoires, notamment au sein de la Métropole européenne de Lille, placée en zone d’alerte renforcée le 5 septembre.

À ce jour, les indicateurs épidémiologiques continuent de se dégrader. L’évolution est préoccupante et les mesures déjà prises ne permettent pas d’enrayer la propagation du virus. Le 8 octobre, le ministre des solidarités et de la santé a annoncé le placement de la MEL en zone d’alerte maximale, ce qui implique un nouveau renforcement des mesures sanitaires.

La lutte contre la propagation du virus est l’affaire de tous. Elle repose sur une responsabilité individuelle et collective. Le virus se propage rapidement et c’est collectivement, dans nos comportements quotidiens, que nous pourrons enrayer la propagation du virus.

Quelles mesures ?

À partir du samedi 10 octobre et pour une durée de 15 jours :

> La fermeture des bars et des salons de thé (sauf production maison) ;
> La fermeture des établissements suivants : salles de danse, casinos, salles de jeux, laser-game, escape-game, lieux d’exposition, foires-expo, salons et chapiteaux ;
> L’application de la jauge de 4m2 par personne dans les centres commerciaux et les grands magasins ;
> L’application d’un nouveau protocole sanitaire strict pour les restaurants :
          - L’obligation d’afficher à l’entrée du restaurant la capacité d’accueil maximale ;
          - L’inscription des coordonnées des clients sur un registre. En cas de suspicion de contamination dans l’établissement, les données seront mises à disposition des autorités sanitaires pour la recherche des cas de contact et seront détruites au bout de 14 jours ;
          - Un maximum de 6 personnes par table ;
          - Une distance d’un mètre minimum entre les chaises de 2 tables différente ;
          - Fermeture obligatoire des restaurants de 00h30 à 6h.
> L’interdiction des événements de plus de 1 000 personnes. Pour ceux de 1 000 et moins : les protocoles sanitaires doivent être strictement respectés ;
> La fermeture des salles de sport, gymnases et piscines. Sont interdites les activités sportives en milieu clos et couvert (à l’exception du sport scolaire, professionnel et des activités pour mineurs) ;
> L’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique ou dans des lieux ouverts au public (parcs, jardins, plages, digues, espaces fluviaux, forêts...). Sont exclues les manifestations reven- dicatives déclarées et les cérémonies funéraires ;
> L’interdiction des événements festifs et familiaux dans les établissements recevant du public (ERP), susceptibles d’entraîner le non-respect des gestes barrières et la consommation de boissons alcoolisées (fêtes locales, soirées étudiantes, soirées dansantes, mariages, tombolas...) ;
> L’interdiction de la vente d’alcool à emporter et la consommation d’alcool sur la voie publique entre 20h et 6h ;
> L’interdiction de diffusion de la musique amplifiée sur la voie publique de 20h à 6h.

----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- -----

/ Distribution de masques

Distribution 1 > Foyers lommois post-confinement

En mai, la population Lommoise, Lilloise, Hellemmoise a été dotée de masques. 2 circuits de fabrication pour des publics spécifiques étaient alors mis en place.  

> Circuit 1 : masques solidaires (initiative Lommoise, pour un public ciblé par la Ville de Lomme) :

Confection : 
Appel au volontariat par la Ville pour la fabrication de masques en lien avec l’Ecole Municipale de coupe et couture. Démarche d’entraide 100% bénévoles.
Masques confectionnés par 30 couturières volontaires.
Masques conformes aux réglementations. Le modèle de l'AFNOR, simple et libre de droit a été choisi. 

Distribution : 
De manière ciblée (pour les commerçants proximité, les personnes fragiles identifiées par le CCAS, le personnel municipal en contact avec du public).

> Circuit 2 : masques « Garridou» et masques du Conseil Régional (pour le grand public) :

Chaque foyer lillois, lommois, hellemmois s'est vu remettre par courrier 2 masques protecteurs homologués (Garridou + Conseil Régional), accompagnés d'une notice d'utilisation par foyer. Si vous n'en avez pas reçu, réclamation possible sur demandemasque.lille.fr.

Garridou : Initiative Lille-Lomme-Hellemmes :
> Achat de masques en kit (fourniture de tissus et d’élastiques) pour la population Lilloise, Lommoise, Hellemmoise. 
> Masque conçu par le CHU de Lille avec le concours de l’entreprise Lemahieu et l’association Souffle du Nord, répondant aux exigences sanitaires. Il est lavable et réutilisable.  
> Ces derniers ont été distribués.

Masques commandés par le Conseil Régional :
> Commande de masques lavables et réutilisables faite par la Région à destination du Grand Public.

Distribution 2 > Ménages à faibles revenus

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé à l’Assemblée nationale, le 21 juillet, la gratuité des masques pour les personnes aux revenus modestes.

Les personnes bénéficiant de la complémentaire santé solidaire (CSS, CMU-C, ACS) ont pu ainsi obtenir des masques de protection gratuitement, sans démarche à compléter au préalable, par voie postale au cours du mois d'août.

Distribution 3 > Un masque pour tous en septembre ! 

Entre le 7 et le 21 septembre, une nouvelle opération de distribution de masques a eu lieu à Lomme. Chaque foyer a reçu sous plis deux masques réutilisables et lavables 40 à 50 fois, selon le modèle. 

Deux modèles de masques, homologués et réutilisables après lavages, ont été distribués à Lomme, Lille et Hellemmes : 220 000 masques de la marque RUKO réutilisables jusqu’à 50 lavages et 80 000 masques de la marque Broderies Leveaux, jusqu’à 40 lavages.

Pour toute réclamation, composez le 03 20 22 76 01. Votre livret de famille ainsi qu'un justificatif de domicile vous seront demandés. 

Ensemble, ne relâchons pas nos efforts et continuons à lutter contre la reprise de l’épidémie !

----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- -----

/ Tout savoir sur le port du masque

Masque obligatoire, où et quand ?

Le port du masque, pour les plus de 11 ans, déjà obligatoire dans les espaces publics clos (salles, commerces, restaurants, bars…), est recommandé dans toutes les circonstances où la distanciation physique d’un mètre ne peut être garantie. Il est désormais obligatoire dans les lieux de plein-air suivants  :

> Zones piétonnes, permanentes et temporaires ;
> Zones où la circulation routière est limitée à 20 km/h ;
> Galeries commerciales et espaces assimilés des grandes et moyennes surfaces, ainsi que leurs espaces de stationnement ;
> Marchés publics de plein air ; 
> Brocantes, braderies, vides greniers et marchés aux puces de plein air organisés sur des espaces publics ou habituellement ouverts au public ;
> Espaces verts urbains (parcs, jardins et espaces aménagés en bord de cours d’eau) ;
> Cimetières, squares, aires de jeux, abords des stations de métro et de bus ;
> Les bords de plan d’eau (étangs, lacs et pièces d’eau des bases de loisirs)
> Lors des manifestations sportives ou festives se déroulant sur le territoire du département du Nord et rassemblant une forte concentration de population ;
> Entre la station « Canteleu » et le métro « Pont Supérieur » ;
> Entre les stations « Maison des Enfants » et « Bourg » ;
> De la place Denis Cordonnier au métro « Lomme-Lambersart Arthur- Notebart » ;
> Autour des écoles, collèges et lycées, notamment au niveau des entrées et sorties (périmètre de 50 mètres autour des lieux), aux heures d’ouverture et de fermeture des établissements (15 minutes avant et après) ;
> Port du masque dans un périmètre de 50 mètres autour des salles de spectacles, d'exposition, bibliothèques, musées, administrations, lieux de culte...

Un affichage est déployé en ville afin de signaler les zones concernées par l’obligation du port du masque. Dans ces zones, la densité de population est plus importante et le respect de la distanciation physique plus compliqué.

La violation des mesures mentionnées ci-dessus est punie de l'amende prévue pour les contraventions de la 4ème classe, soit 135 euros et, en cas de récidive dans les 15 jours, d'une amende prévue pour les contraventions de 5ème classe ou en cas de violation à plus de trois reprises dans un délai de trente jours, de six mois d'emprisonnement et de 3750 euros d'amende, ainsi que de la peine complémentaire de travail d'intérêt général.

Consultez le carte des zones où le masque est obligatoire ci-dessous : 

> En un coup d'oeil :

BDPlan Zones prt du masque obligatoire

> En version haute définition :

Masque obligatoire, pour qui ?

Le port du masque est obligatoire pour les plus de 11 ans, dans l’ensemble des espaces publics identifiés par la Préfecture du Nord et par la Ville. Seules les personnes en situation de handicap, disposant d’un certificat médical, peuvent déroger à cette obligation. 

Une tolérance est néanmoins accordée aux cyclistes et aux personnes qui se livrent à une activité physique.

Les activités empêchant le port du masque (fumer, grignoter, etc.) sont à éviter au maximum. Elles sont uniquement possibles à l’écart et à l’arrêt. Le masque peut néanmoins être retiré sur les terrasses des cafés, bars ou restaurants, dès installation à table.

Son port est néanmoins recommandé à partir de 7 ans (entre 7 et 10 ans), un âge à partir duquel l'enfant "comprend et accepte l'importance des gestes barrières". 

Pour les enfants de moins de 6 ans (entre 2 et 6 ans), le port du masque est fortement déconseillé car il peut être dangereux.

Pour les enfants de moins de 2 ans, porter un masque présente un risque d'étouffement et est prohibé.

La violation des mesures mentionnées ci-dessus est punie de l'amende prévue pour les contraventions de la 4ème classe, soit 135 euros et, en cas de récidive dans les 15 jours, d'une amende prévue pour les contraventions de 5ème classe ou en cas de violation à plus de trois reprises dans un délai de trente jours, de six mois d'emprisonnement et de 3750 euros d'amende, ainsi que de la peine complémentaire de travail d'intérêt général.

Pourquoi porter un masque ?

Pour me protéger du Covid et protéger les autres, je porte un masque. 

Il s’agit d’une mesure de protection essentielle, notamment en milieu fermé ou lorsqu’il y a une forte densité de population (marché, rue fréquentée…). En complément des gestes barrières (lavage des mains, distanciation physique), c’est le masque qui filtre les goutelettes issues des éternuements, de la toux, voire d’une discussion prolongée.

Au moment où la circulation du virus augmente, il faut tout faire pour éviter un reconfinement et la saturation des hôpitaux, d’autant qu’il y a encore des incertitudes sur la transmission du virus dans l’air. 

portons-tous-des-masques

> Lorsqu’un malade du Covid-19 ne porte pas de masque et que vous n’en portez pas non plus, votre niveau de protection contre le coronavirus est inexistant.
> Lorsqu’un malade du Covid19 ne porte pas de masque mais que vous en portez un, votre niveau de protection contre le coronavirus est faible.
> Lorsqu’un malade du Covid19 porte un masque et que vous n’en portez pas, votre niveau de protection contre le coronavirus est modéré.
> Lorsqu’un malade du Covid19 porte un masque et que vous en portez un également, votre niveau de protection contre le coronavirus est fort. 

Quel type de masque choisir ? 

Il vous est possible de vous procurer des masques dans les pharmacies et les enseignes de la grande distribution. A titre d'indication, le prix des unités jetables en papier est plafonné à 95 centimes. La plupart des enseignes les vendent par lot de 5, 10, 20 ou 50. Quant au prix des masques lavables, il varie selon les modèles. N'achetez pas de masques dans la rue, ces derniers n'étant pas contrôlés au préalables et donc pas fiables à 100%.

Les entreprises de moins de 50 personnes peuvent, eux, s’en procurer via le site masques-pme.laposte.fr

Ci-dessous la liste des différents types de masques :

> Les masques en tissu filtrants, lavables et réutilisables. Leur fonction majeure est de protéger les autres, car il filtre les postillons de leur porteur. Si chacun le porte, c’est toute la collectivité qui se trouve protégée, faisant reculer le virus. Complémentaire des gestes barrières, ce masque est à privilégier au travail ou pour vos déplacements à l’extérieur, en cas de contacts rapprochés. Les masques fournis par la Ville appartiennent à cette famille. Homologués par la Direction générale de l'armement, les modèles distribués aux Lillois, Hellemmois et Lommois ont une grande capacité de filtration (catégorie 1).

> Les masques en papier anti-projections. À usage unique, ils protègent les interlocuteurs de celui qui le porte (norme NF EN 14 683). Ce masque a souvent deux couleurs : la partie blanche se met contre le visage. Ces masques jetables ont aussi une partie qui se plie pour mieux tenir sur le nez.

> Les masques appelés FFP1, FFP2 ou FFP3. Leur filtre protège le porteur. Ils sont réservés aux professions les plus exposées (norme NF EN 149).

> Les masques « faits maison », ne pouvant être testés, ils ne s’inscrivent pas dans les standards des professionnels de santé. Ils sont néanmoins utiles pour des personnes non directement exposées, en complément des gestes barrières. Si vous souhaitez en fabriquer, retrouvez un tutoriel sur gouvernement.fr/fabriquer-un-masque.

Comment bien porter son masque ? 

> Mettre un masque

1. Se laver les mains avec du savon et/ou un gel hydroalcoolique. 
2. Prendre le masque par les élastiques pour le mettre sur son visage. Ne pas toucher le masque. 
3. Passer les élastiques autour de ses oreilles ou de sa tête. 
4. Tenir le masque sur le haut du nez. Tirer le bas du masque sous le menton. 
5. Si vous avez des lunettes, les mettre après le masque. Les lunettes sont sur le masque, pour éviter que l'air ne passe. Le masque doit toujours couvrir le nez, la bouche et le menton. 
6. Lorsque le masque est bien mis, ne plus le toucher. Si vous touchez le masque, se laver les mains avec du savon ou du gel désinfectant. 

> Retirer un masque

1. Se laver les mains avec du savon et/ou un gel hydroalcoolique. 
2. Prendre le masque par les élastiques pour l'enlever. Ne pas toucher le masque. 
3. Mettre le masque dans un sac plastique. 
4. Jeter le masque jetable dans une poubelle et mettre le masque lavable dans la machine. 
5. Se laver une nouvelle fois les mains avec du savon et/ou un gel hydroalcoolique. 

Quand changer de masque jetable ou lavable ? 

Votre masque ne doit pas être porté plus de 4h. Changer son masque après avoir mangé ou quand il est mouillé. 

Retirer son masque pour un petit moment, par exemple pour boire ou pour grignoter :

1. Prendre son masque par un élastique, garder l'élastique dans sa main. Avec l'autre main, vous pouvez boire, grignoter. 
2. Remettre le masque en le tenant par les élastiques. Ne pas toucher le masque. 
3. Se laver les mains.

Comment entretenir son masque ? 

Le masque en tissu doit être lavé après chaque utilisation et son port ne doit pas excéder 4h.

1. Laver le masque avec une lessive classique au moins 30 min à 60 degrés. Il peut être lavé avec du linge qui supporte cette température comme les serviettes et les draps ;
2. Dans les 2h qui suivent le lavage, sécher le masque au sèche-linge ou au sèche-cheveux.
3. Inspectez le masque. S’il présente un trou ou une déformation, il faudra le jeter.

A éviter mais peut dépanner :
> Laisser son masque dans un sac fermé hermétiquement pendant une semaine (afin d'être sûr que le virus n'est plus actif). 
> Plonger son masque dans de l'eau bouillante (casserole ou bouilloire). A cette température (100°C), le masque sera désinfecté mais ses fibres risquent de se distendre et il n'aura plus la même protection. Ne pas le laisser plus de 10 minutes. 
> Sécher son masque à l'air libre. L'Afnor recommande de sécher son masque en tissu dans les 2h qui suivent son lavage : le séchage à l'air libre risque de durer trop longtemps. 

A ne pas faire !

> Ne pas utiliser d'alcool ou de javel pour désinfecter le masque. 
> Le fer à repasser ou le sèche-cheveux ne peuvent se substituer à un lavage. 
> Placer un masque au dessus d'une casserole d'eau bouillante ou au congélateur ne permet pas la décontamination. 
> Ne pas utiliser le four ou le micro-ondes pour sécher ou décontaminer son masque. 
> Ne pas utiliser un sac aspirateur ou un filtre à café comme matériau filtrant. Malgré leur bonne capacité filtrante, ces types de filtres ne répondent pas à l’exigence du paragraphe 5.1.8 « Innocuité de l’air inhalé ». En effet, ces matériaux sont susceptibles de libérer des substances irritantes pouvant causer un risque d’allergie (en particulier de crises d’asthme grave) et/ou de toxicité. De plus, ces types de filtres ne présentent pas de bons résultats en termes de respirabilité.
> Ne pas jeter de masque par terre ! La municipalité constate depuis le début de la pandémie, gants, masques, mouchoirs et autres déchets jetés au sol. Pourtant, plus de 300 poubelles sont réparties sur le territoire lommois ! Soyons responsable. 
> Ne pas prêter son masque. 
> Ne pas mettre son masque dans sa poche ou dans son sac. Penser à prendre un sac plastique quand je sors de chez moi. Quand vous retirez votre masque, le mettre dans le sac plastique. 

----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- -----

/ Tout savoir sur la procédure massive de tests

Depuis plusieurs mois, une stratégie nationale appelée « Protéger, tester, isoler » a été mise en place pour lutter contre le coronavirus. Il s’agit d’aller aux devants des patients afin de les encourager à consulter et à se faire dépister. 

Les opérations de dépistages massifs menées par les laboratoires ainsi que les collectivités, en partenariat avec l'ARS (comme celle du jeudi 27 août dernier), permettent ainsi de renforcer l’accès aux soins, en ouvrant largement, et gratuitement, l’accès à un à un dépistage PCR (nasopharyngé).

Il est important de se faire dépister. Si vous contractez des symptômes similaires à ceux du Covid, si vous avez été en contact avec une personne positive, ou tout simplement par sécurité car beaucoup sont asymptomatiques et propagent le virus autour d'eux sans même le savoir, prenez RDV dans l'un des laboratoires partenaires (structures répertoriées sur le site sante.fr). 

Pour fluidifier l'accès aux tests, une priorisation a été mise en place. Si vous faites partie de l’une des catégories ci-dessous, vous êtes prioritaire :
> Les personnes ayant une prescription médicale
> Les personnes symptomatiques
> Les personnes-contacts à risque
> Les professionnels de santé

+ D'INFOS SUR LA MALADIE ET LA PROCÉDURE DE DÉPISTAGE ICI. 

----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- -----

/ Rappel sur les gestes barrières à appliquer

Avant toute chose, évitons l’apparition de symptômes !

Pour vous protéger et protéger les autres, appliquez les gestes barrières suivants :

> Lavez-vous très régulièrement les mains ;
> Toussez ou éternuez dans votre coude ou dans un mouchoir ;
> Utilisez un mouchoir à usage unique et jetez-le ; 
> Saluez sans serrer la main, évitez les embrassades ;
> Respectez une distance minimale d’un mètre ;
> Portez un masque dans les zones obligatoires. 

Soyez vigilant ! L’augmentation du nombre de cas et l’apparition de clusters sont souvent liées à un défaut de vigilance, voire de l’inconscience lors des regroupements en famille, entre amis ou lors d’événements par ex. durant lesquels les mesures barrières sont peu et voire pas du tout respectées. 

----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- 

/ Foire aux questions

La maladie du Covid-19

> Quels sont les principaux symptômes du Covid-19 ?

Les principaux symptômes sont la fièvre, la toux, une fatigue inhabituelle, des difficultés respiratoires et/ou étouffements, des maux de tête, une perte éventuelle du goût et de l’odorat, des courbatures et parfois des diarrhées.

> Que faire en cas de suspicion ?

Je présente des symptômes comme des difficultés respiratoires, de la toux, de la fièvre, des courbatures, de la fatigue inhabituelle, une perte de goût ou d’odorat, des maux de gorge ou de tête :

- L’accès au test et à son résultat me sera facilité par un circuit de dépistage dédié ;
- Je porte systématiquement un masque grand public en contact avec d’autres personnes à l’extérieur ;
- Je contacte au plus vite un médecin, afin d’organiser une téléconsultation ou une visite à domicile si possible, ou une consultation en cabinet sur plage aménagée. En cas de difficulté à entrer en contact avec un médecin, je peux contacter des médecins de garde. Pour cela, je peux composer le 0 800 130 000, me renseigner sur Internet, ou m’adresser à ma pharmacie ou mon laboratoire d’analyses médicales pour connaître la liste des médecins de garde. En cas d’urgence ou de signes de gravité (difficultés respiratoires, essoufflements, malaises, etc.), je peux composer le numéro 15 ;
- J'identifie le centre de dépistage le plus proche de chez moi sur le site sante.fr ou sur le site Internet de mon Agence régionale de santé, et je le contacte pour prendre rendez-vous ;
- Je me rends au centre de dépistage avec ma carte d'identité, ma Carte Vitale (et mon ordonnance, le cas échéant) pour faire le prélèvement ;
- Je rentre chez moi et je reste confiné en attendant les résultats du test ;
- Je suis en général informé des résultats 24 heures plus tard.

J'ai été identifié comme "personne contact" par un médecin généraliste ou par l'assurance maladie :

- Je porte systématiquement un masque grand public en contact avec d’autres personnes à l’extérieur ;
- Je contacte un centre de dépistage (liste disponible sur le site sante.fr) pour prendre rendez-vous. Le test doit avoir lieu immédiatement si je vis dans le même foyer que la personne contaminée ou en observant un délai de 7 jours après mon dernier contact avec cette personne, si je ne vis pas avec elle ;
- Je me rends au centre de dépistage avec ma carte d'identité et ma Carte Vitale pour faire le prélèvement ;
- Je rentre chez moi et je reste confiné en attendant les résultats du test ;
- Je suis en général informé des résultats 24 heures plus tard.

Dépistage

> Où faire le test ?

Dirigez-vous vers une structure qui effectue des tests. Ces structures sont répertoriées sur le site sante.fr

> Qui peut se faire dépister ? 

Depuis le 25 juillet, toute personne peut se présenter à un laboratoire d’analyses médicales pour demander la réalisation d’un test sans prescription médicale préalable et sans avance de frais.

Les tests de dépistage du Covid-19 sont prioritairement réservés aux personnes présentant un risque de contamination élevé qui doivent pouvoir bénéficier rapidement d’un test virologique (RT-PCR) afin de lutter contre la propagation du virus. Il s’agit des personnes présentant des symptômes du Covid-19 (symptômes confirmés par un avis médical), personnes identifiées comme ayant été en contact à risque élevé avec une personne contaminée, résidents des structures d’hébergement collectif (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), établissements pénitentiaires…) et personnels exerçant dans ces structures (en cas de cas confirmés au sein de la structure). Mais vous pouvez également vous faire dépister si vous avez des symptômes qui vous font penser au Covid-19 ou même si vous n'avez pas de symptômes, pour obtenir un certificat avant la reprise du travail par exemple. 

Pour la santé des autres, il est indispensable que l’ensemble de ces personnes passant un test, pratiquent les gestes barrières et respectent les mesures d’isolement si elles ont été testées positives au virus ou ont été en contact rapproché avec une personne malade.

> Je n'ai pas symptôme. Quel intérêt de me faire tester ? 

Certaines personnes sont assymptomatiques et transmettent le virus autour d'eux sans s'en rendre compte. Se faire tester permet d'éviter au virus de se propager. 

Il peut aussi vous être demandé d'être testé(e) avant la reprise du travail, avant de partir en vacances, etc.

> Comment se déroule un test de dépistage ? Est-il douloureux ? 

Ce test s’appelle le test RT-PCR. Il se fait sous la forme d’un prélèvement nasal et peut occasionner une légère gêne dans le nez. Il ne dure que quelques secondes. Un échantillon de mucus est prélevé dans le nez grâce à un long coton-tige, appelé écouvillon. Une fois récupéré, l'échantillon est scellé puis analysé par le laboratoire.

> Dois-je prendre RDV pour me faire dépister ? 

Il est fortement conseillé de prendre RDV au préalable, sur internet (sur le site sante.fr ou sur le site Internet de mon Agence régionale de santé) ou par téléphone, auprès du laboratoire que j'ai sélectionné. 

> Les tests sont-ils pris en charge par la Sécurité Sociale ? 

Le test que vous allez effectuer est totalement gratuit. 

> Ai-je besoin d'une ordonnance pour me faire dépister ?

Les tests sont accessibles avec ou sans ordonnance. 

> Quels documents doit-on présenter lors du test de dépistage ? 

Le patient doit se présenter, sur rendez-vous, au laboratoire avec une carte Vitale ou une attestation de sécurité sociale, ainsi qu'une pièce d’identité.

Si le patient a une precription médicale, il peut également la présenter au laboratoire.

> J'ai effectué un test pour savoir si j'étais positif ou non. Quand aurai-je les résultats ? 

Le délai pour obtenir le résultat du test dépend de chaque laboratoire. Les résultats seront transmis au patient et à son médecin soit par le laboratoire selon les modalités habituelles de communication des résultats (plateforme numérique du laboratoire, téléphone, etc.) ou par l’outil SI-DEP (système d’information national de suivi du dépistage Covid-19). Ce nouvel outil numérique créé dans le contexte de l’épidémie sera présenté au patient par son laboratoire.

En attendant les résultats du test, il est recommandé au patient de se confiner chez lui, en limitant les contacts extérieurs et en appliquant rigoureusement les gestes barrières. En cas de résultat négatif, il conviendra de continuer à observer rigoureusement les gestes barrières. En effet, le test ne donne aucune information sur une éventuelle immunité du patient face au virus Covid-19. En cas de test négatif, le patient reste exposé à un risque de contamination ultérieure.

> Les résultats de mon test indiquent que je suis négatif à la maladie. 

En cas de résultat négatif, il conviendra de continuer à observer rigoureusement les gestes barrières. En effet, le test ne donne aucune information sur une éventuelle immunité du patient face au virus Covid-19. En cas de test négatif, le patient reste exposé à un risque de contamination ultérieure.

Port du masque obligatoire

> Pour qui le masque est-il obligatoire ? 

Le port du masque est obligatoire pour les plus de 11 ans, dans l’ensemble des espaces publics identifiés par la Préfecture du Nord et par la Ville (voir ci-dessus). Seules les personnes en situation de handicap, disposant d’un certificat médical, peuvent déroger à cette obligation. 

> Puis-je fumer dans la rue, lorsque le port du masque est obligatoire ? 

Les activités empêchant le port du masque (fumer, grignoter, etc.) sont à éviter au maximum. Elles sont uniquement possibles à l’écart et à l’arrêt. Le masque peut néanmoins être retiré sur les terrasses des cafés, bars ou restaurants, dès installation à table.

> Qu'en est-il des cyclistes et coureurs ? L'obligation les concerne-t-ils ? 

Une tolérance est accordée aux cyclistes et aux personnes qui se livrent à une activité physique.

> Quels risques puis-je encourir si je ne respecte pas l'obligation de port du masque ?

La violation des mesures est punie de l'amende prévue pour les contraventions de la 4ème classe, soit 135 euros et, en cas de récidive dans les 15 jours, d'une amende prévue pour les contraventions de 5ème classe ou en cas de violation à plus de trois reprises dans un délai de trente jours, de six mois d'emprisonnement et de 3750 euros d'amende, ainsi que de la peine complémentaire de travail d'intérêt général.

Distribution de masques en septembre

> Quel type de masque vais-je recevoir ? 

Des masques réutilisables ont été distribués. Deux modèles de masques seront répartis : des masques de la marque RUKO (réutilisables jusqu’à 50 lavages) et des masques de la marque Broderies Leveaux (réutilisables jusqu’à 40 lavages).

> À qui sont destinés ces masques ? 

Les masques envoyés par la Ville sont destinés aux personnes de 11 ans et +. 

> J'ai attendu la fin de la semaine du 21 septembre et je n'ai pas reçu mes masques. Comment faire ?

Si vous n'avez pas reçu votre masque, il vous est possible de faire une réclamation auprès de la Ville de Lomme, en contactant les équipes au 03 20 22 76 01. 

Pour obtenir vos masques, il vous sera demandé votre livret de famille ainsi qu'un justificatif de domicile. 

> J'ai attendu la fin de la semaine du 21 septembre et je n'ai reçu que 2 masques dans l'enveloppe, hors nous somme plus de 2 dans notre foyer. Puis-je réclamer des masques supplémentaires ?

Il est possible d’en demander d’autres dans le cas où le foyer abrite plus de deux personnes de 11 ans et +. Pour cela, composez le 03 20 22 76 01. 

Il vous sera demandé votre livret de famille ainsi qu'un justificatif de domicile pour obtenir des masques supplémentaires. 

> Le ou les masques que j'ai reçus sont défectueux. Comment puis-je procéder ? 

Si votre masque est défectueux, il vous est possible de faire une réclamation auprès de la Ville, au 03 20 22 76 01. 

Pour obtenir de nouveaux masques, il vous sera demandé votre livret de famille ainsi qu'un justificatif de domicile.

----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- ----- -----

/ + d'infos 

Vous cherchez des infos sur les mesures mises en oeuvre sur le plan national ? Où s'informer ? 

Un numéro national est disponible 7j/7, 24h/24 : 0800 130 000 (appel gratuit).


Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer